Se soigner autrement

Osthéopathie, réflexologie, nutrition et santé

La kiné respiratoire, un remède contre la bronchiolite

Rédigé par Emilie Aucun commentaire

Chaque année en France, la bronchiolite touche près de 500 000 nourrissons. Cette maladie virale est très contagieuse et peut dans certains cas présenter un danger chez les plus petits qui n’ont pas encore la force et un système respiratoire assez développé pour expulser naturellement les mucosités présentes dans les poumons. Or, il existe une méthode simple et efficace permettant de ralentir cette pathologie : la kinésithérapie respiratoire.

Qu’est-ce que la kinésithérapie respiratoire ?

C’est une des techniques relatives au domaine de l’ostéopathie qui consiste à désencombrer les bronches par des manipulations au niveau du thorax. Très utilisée pour les bébés qui ne « savent » pas encore tousser volontairement pour les éliminer les glaires présentes au niveau des alvéoles du poumon, la kinésithérapie respiratoire est aussi indispensable pour les malades de la mucoviscidose.

Pourquoi effectuer des séances de kiné respiratoire chez le jeune enfant ?

Tout simplement car il n’existe pas de traitement médicamenteux pour lutter contre la bronchiolite. Les corticoïdes comme le Célestène ou les bronchodilateurs tels que la Ventoline aideront l’enfant à mieux respirer lors des administrations et les heures qui suivent. En revanche, pour le traitement du virus, ces médicaments n’ont aucun effet. Même les antibiotiques n’ont pas une efficacité redoutable contre ce type de virus. Ils sont pourtant prescrits lorsque la fièvre de l’enfant dépasse 39°C plus de 48 heures d’affilée.

Kinésithérapie respiratoire et bronchiolite : un traitement efficace pour les bébés

La kiné respiratoire bébé est sans aucun doute le traitement le plus efficace pour aider le nourrisson atteint de bronchiolite. Le spécialiste combine différentes techniques de massage, drainage et mouchage à l’aide de sérum physiologie pour aider l’enfant à libérer ses bronches, sa trachée respiratoire et son nez.

Le kiné exécute des pressions sur le ventre du bébé et son thorax lors des expirations pour rassembler les secrétions. Cette technique peut paraitre brusque vue d’un œil parental mais elle n’est pas douloureuse pour l’enfant car sa cage thoracique est souple. Il ne souffre pas et va au contraire se sentir plus à l’aise pour respirer à l’issue des séances.

Quelques conseils avisés en cas de bronchiolite chez le nourrisson

Dès les premiers symptômes, il sera important d’adopter les bons reflexes et prendre les bonnes décisions au plus vite notamment pour les bébés de moins de 6 mois.

Les symptômes de la bronchiolite sont assez caractéristiques et simples à observer :

  • Fatigue, difficultés à boire et s’alimenter.

  • Une toux grasse combinée à des secrétions en cas de toux et un mucus permanent au fond de la gorge qui provoque des difficultés et des gênes respiratoires.

  • Une fièvre élevée (> 38,5°c) et persistante. Surveiller la température de l’enfant toutes les 3 heures. En utilisant un thermomètre bébé électronique, la mise en mémoire des résultats permet de suivre l’évolution de la fièvre de manière très pratique.

En cas de doute, ne pas hésiter à consulter un médecin ou se rendre aux urgences pédiatriques de votre secteur.

Classé dans : Non classé Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article